La Glass Vallée

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
  • French (Fr)
  • English (United Kingdom)

Connexion

Accueil | Actions | Victor | Méthodologie et différentes phases du projet
Envoyer Imprimer

Méthodologie et différentes phases du projet

Méthodologie et différentes phases du projet


Phase 1 : Gestion du projet

Gestion administrative et financière, pilotage et gestion de la sous-traitance

Cette phase couvre la durée totale du projet (3 ans : du 1er décembre 2006 au 30 novembre 2009) et consiste à réaliser, contrôler, coordonner et suivre les démarches administratives relatives au projet, tant celles qui concernent directement les partenaires du projet que celles menées avec les prestataires externes et les entreprises.


Phase 2 : Lancement du projet

Deux types de Comité de pilotage vont accompagner le déroulement du projet

  • Un Comité de pilotage stratégique : il réunira des représentants des financeurs (DGE et/ou DRIRE, DRTEFP), des représentants des différents métiers et des Régions, le porteur et les différents partenaires.
    Au minimum, une réunion de suivi est prévue tous les 6 mois.
    Chaque fois que jugé nécessaire par les partenaires, le COPIL stratégique se réunira afin de valider les orientations ou prendre les décisions relatives au projet,
  • Un Comité de pilotage technique : il réunira le porteur et les partenaires à chaque fin de phase et lors des travaux mobilisant les compétences complémentaires des différents partenaires.

Les rôles et missions des différents partenaires ainsi que le mode de fonctionnement des Comités de Pilotage seront définis lors du premier COPIL stratégique.

Seront également mis en place des outils de pilotage spécifiques.

Le premier COPIL technique permettra de définir les outils de pilotage, son mode de fonctionnement et d’élaborer l’outil de diagnostic Ressources Humaines.


Phase 3 : Mobilisation des entreprises

L’étape de communication auprès des entreprises susceptibles d’adhérer au projet est essentielle.

Le Comité de pilotage technique élaborera une stratégie de communication adaptée aux spécificités et à la culture des entreprises ciblées.

Une plaquette sera conçue et envoyée à la cinquantaine d’entreprises du secteur.

Un « événement » sera organisé afin de leur présenter la démarche et les consultants.

Les entreprises seront systématiquement relancées afin d’organiser un rendez-vous sur site.

Des binômes seront constitués pour assurer les visites d’entreprises : un interlocuteur « commercial » (La Glass Vallée ou CCI) accompagné d’un expert (ARACT ou APAVE).

La cible d’entreprises couvre la filière du verre et sera élargie au territoire de la Bresle, soit au total 90 entreprises.


Phase 4 : Diagnostic spécifique – état des lieux par entreprise

Après accord de l’entreprise, les binômes initialisent la phase de diagnostic par l’analyse de la demande.

L’expert conduit le diagnostic spécifique sur site :

  • identification des spécificités et de la culture d’entreprise,
  • identification des processus RH,
  • collecte d’informations sur la Gestion des Ressources Humaines et des compétences,
  • réalisation d’un diagnostic social
  • collecte d’informations sur les métiers et les emplois.

Un document de synthèse est rédigé puis présenté à chaque entreprise par le binôme initiateur (pratiques de gestion et de développement des compétences, points forts et axes de développement).

Une synthèse est rédigée en COPIL technique et présentée lors d’un évènement organisé dans le cadre du projet. Elle présente les pratiques de gestion des compétences et des emplois rencontrées et les points forts et axes de progrès les plus significatifs des entreprises diagnostiquées.

Cette synthèse distingue les pratiques rencontrées dans chacun des métiers de la filière.

Cet état des lieux permet d’identifier et de quantifier les indicateurs de réalisation et de réussite du projet.

Elle permet aussi d’identifier des thématiques Ressources Humaines collectives parmi lesquelles seront ensuite choisis en COPIL les thèmes des groupes de travail.


Phase 5 : Groupes de travail

Les groupes de travail sont constitués en fonction des intérêts manifestés par les entreprises au regard des thèmes proposés.

Les thèmes définitifs des groupes de travail seront choisis à l’issue des diagnostics d’entreprises en fonction des problématiques rencontrées. Quelques exemples de thèmes possibles :

  • valorisation des compétences,
  • transmission des compétences,
  • capitalisation des connaissances,
  • validation et reconnaissance des compétences (VAE).

Les groupes de travail, animés par les partenaires experts, réuniront des représentants des différentes entreprises concernées. Ils se réuniront périodiquement dans le but de développer des solutions et des modes de gestion innovants en matière de ressources humaines.

A l’issue des groupes de travail, une synthèse des travaux sera réalisée en COPIL technique.

Les outils et les méthodologies développés seront formalisés et mutualisés en vue de conduire les actions individuelles et collectives de la Phase 6.


Phase 6 : Mise en œuvre

Un accompagnement individuel est proposé aux entreprises qui le souhaitent. Il permettra la mise en œuvre de leur plan de progrès, identifié à l’issue de la phase de diagnostic.

Conduit par le consultant expert qui a réalisé le diagnostic initial, l’accompagnement prend en compte les outils, méthodologies et solutions élaborés par les groupes de travail.

Les entreprises qui souhaitent développer la VAE pour leurs salariés, un accompagnement spécifique pourra leur être proposé afin de les aider dans « le repérage » des titres professionnels accessibles par la VAE.

L’expert rencontre périodiquement le chef de projet désigné par l’entreprise en vue de réaliser ses objectifs opérationnels de progrès.

Sont parallèlement mises en œuvre des actions d’intérêt commun.

Elles seront choisies en fonction des problématiques émergentes spécifiques à la filière au moment de l’initialisation des dites actions. Quelques exemples d’actions envisageables :

  • Accompagnement de la création d’une filière qualifiante,
  • Mesures pour répondre à la problématique de gestion des âges au sein de la filière,
  • Mutualisation et mise à disposition de compétences RH pour la filière,

La synthèse de cette phase de mise en oeuvre et de déploiement est réalisée en COPIL.

Elle donne lieu à une communication spécifique.

Une plaquette est réalisée et diffusée à cette fin.


Phase 7 : Capitalisation, généralisation et transférabilité

Le COPIL réalise un bilan qualitatif et quantitatif des actions menées. L’objectif est de capitaliser et généraliser les expériences.

A ce stade du projet, est prévue la création et la rédaction de fiches métiers spécifiques à la filière (Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois).

Les solutions, outils et modes de gestion innovants sont standardisés et retravaillés. Leur degré de généralisation et de transférabilité à d’autres entreprises ou secteurs, est évalué.

Différents scénarii de transférabilité peuvent être envisagés et initialisés à ce stade de l’action.

Un évènement spécifique sera organisé au niveau de la Région. L’objectif sera de présenter les différentes actions individuelles et collectives mises en œuvre au niveau de la filière. Des témoignages d’entreprises ou d’acteurs du projet seront sollicités.


Phase 8 : Evaluation externe

En fin de projet, une évaluation est sous traitée à un cabinet extérieur indépendant afin de mesurer la qualité et l’impact du travail réalisé sur l’ensemble du projet.