Je suis découragée

La Glass Vallée regroupe 70 entreprises, principalement dans la vallée de la Bresle et le Vimeu, soit de 7500 à 10000 salariés.

Comment l’augmentation des prix de l’énergie se traduit-elle pour les entreprises de la Glass Vallée ?

Nous constatons une multiplication du prix de l’énergie par cinq. Je peux vous donner l’exemple d’une entreprise dont la facture d’électricité est passée de 445000 euros l’an dernier à 1, 8million d’euros. Pour le gaz, un verrier dont je ne citerai pas le nom a vu ses factures passer de 2 millions en 2021 à déjà 12 millions d’euros. Les factures deviennent tellement élevées qu’il vaudrait mieux arrêter l’activité.

Comment les entreprises vont-elles mettre en place les plans de sobriété énergétique imposés par le gouvernement ?

Nous n’avons pas attendu les annonces du gouvernement pour faire des économies d’énergie : les fours à gaz sont remplacés par des fours électriques dans les verreries, mais maintenant on vient nous parler de pénurie d’électricité !

Que doit-on faire ?

Nous partageons nos expériences et des discussions sont en cours avec les élus des Hauts-de-France afin de voir comment nous pouvons être accompagnés.

Comme cheffe d’entreprise, comment vivez-vous cette période ?

Je suis découragée.
Cette période arrive après tout ce que nous avons vécu pendant la période Covid, à un moment où nous avons du travail, nous recrutons et nous avons des perspectives pour l’avenir.

J’ai aussi cette question de savoir quel est le véritable prix de l’énergie ?
Je suis choquée de voir certains fournisseurs faire des superprofits en ce moment.

N’est-ce pas à l’État de veiller à ce que l’on puisse avoir de l’énergie pour travailler ?

Propos recueillis par Vincent Héry

TÉLÉCHARGER LA REVUE DE PRESSE